L'X

Accueil
 






Bien qu'inédits, les textes présentés ici ont fait l'objet d'un dépot
auprès de la SACEM et sont donc protégés contre les utilisations non autorisées.





J'ai labouré

J'AI LABOURÉ JUSQU'AUX ÉTOILES (extrait)

    Je parle de moi. Je parle de Néoboulé que j’aimais tant et tellement et de la rage que son père Lycambès m’inocula lorsqu’il me la refusa quelques jours avant nos épousailles ; je parle de l’île de Paros qui est si bleue, qui est si blanche, je parle de Néoboulé que j’ai tellement aimée. Je suis le poème qui parle de moi, je suis la confusion, la colère, la rixe, je suis le poète Archiloque de Paros inventeur de la scansion iambique, un temps court et un temps long, i-ambes pour railler et railler tant que Néoboulé se pendit avec ses soeurs et son père au bout chacun d’une corde ; je suis Archiloque de Paros qui contre une vache, des Muses reçut la lyre, je parle du lyrisme, je parle de moi. Je suis le poème lyrique, têtu et ténu qui sonde les profondeurs abyssales des esprits. Je suis Archiloque de Paros fils de Télésiclès et de l’esclave Enipo, tué par Corax sur l’île de Naxos. Cuisse contre cuisse et ventre contre ventre, se battre,
aimer, haïr, lutter, lutter et mourir seul, de toutes les façons.


Je parle ainsi que font les dieux

Je chante ainsi que l’homme aux boeufs

Éditions du 3/9



L'X

 






Follow gerardansaloni on Twitter